onair1

 

vumetre

Le direct

Coups de gueule

# Déclaration « Le Mouvement de la Paix »

dimanche 28 novembre 2021
Stop les violences envers les migrants ! Accueil digne et humain !
Un autre monde est nécessaire et possible tant pour les migrants que pour les sédentaires.
 

Mercredi 24 novembre, les corps de 27 migrants ont été retrouvés sur le rivage et dans la Manche, au large de Calais. Il y avait des enfants parmi eux. Ce drame constitue le plus grand naufrage de ce type depuis 2014. La situation que vivent les migrants et les drames à répétition qui se déroulent devant nos yeux tant en Méditerranée que dans la Manche ou aux frontières de l’Europe est inacceptable

La vie humaine n’a pas de prix, il est criminel de voir des populations vivre des souffrances et des malheurs sans nom sans que les Etats se mobilisent pour sauver des vies humaines, pour apporter des secours et des solutions pour ces êtres humains en détresse.

La solidarité avec les migrants doit s’exprimer à tous les niveaux tant dans l’accueil en France, pour la nourriture, pour le logement, les premiers soins d’urgence, la scolarisation des enfants. Les causes profondes de la situation actuelle résident dans les inégalités de développement entre les Etats et les continents, les guerres, le commerce des armes, la misère, le mal-développement, les injustices, les dictatures et autres régimes autoritaires et plus généralement la violation des droits humains, le développement des extrémismes violents. 

Pour le Mouvement de la paix la solidarité humaine et la sécurité humaine vont de pair. Tout être humain a le droit de vivre en sécurité : physique, de logement, alimentaire, sanitaire, sociale, écologique, c’est-à-dire une sécurité humaine collective et individuelle. Aucune souffrance humaine ne peut nous être indifférente. Les migrants doivent être accueillis de manière humaine, respectueuse, digne et fraternelle. Le droit international doit être respecté en ce qui concerne le sauvetage en mer. 

Ensemble agissons pour un monde de paix, de justice et de fraternité. Pour un monde enfin humain. Pour toutes ces raisons, le Mouvement de la paix appelle à participer à la journée internationale pour les migrants le samedi 18 décembre 2021.

# Hommage à Samuel Paty, un enseignant assassiné pour avoir enseigné la liberté d’expression

jeudi 22 octobre 2020
Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie du collège du Bois de l’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine apprécié de tous, reconnu par ses confrères, aimé de ses élèves. 
Dans son cours, il enseignait la liberté d’expression, essentielle au développement, à la dignité et à l’épanouissement de chaque individu.

Samuel Paty donnait des cours d’éducation Civic pour permettre à ses élèves de comprendre leur environnement et le monde en échangeant librement des idées et des informations entre eux.

Dimanche dernier, un rassemblement à l’initiative de Charlie Hebdo, place de la République, réunissait des milliers de personnes sous la bannière de la liberté d’expression.

# Réduction des moyens budgétaires alloués à l’insertion socio-professionnelle des jeunes

mercredi 22 mai 2019
Les Missions Locales d’Ile-de-France appellent à une journée de mobilisation

L’ensemble du réseau des Missions Locales d’Ile-de-France appelle, le 3 juin prochain, à une journée de mobilisation pour dénoncer la baisse des moyens prévus pour l’exercice financier 2019.

Le 3 juin, les salariés des Missions Locales franciliennes appelés à un rassemblement n’assureront pas l’accueil des jeunes

La mobilisation du 3 juin vise à maintenir la mission de Service Public des Missions Locales d’Ile-de-France au profit de l’insertion socio-professionnelle des jeunes franciliens, menacée par le projet de financement 2019 qui conduirait à la suppression de 70 emplois soit la suppression des capacités daccompagnement pour 10 000 jeunes en Ile-de-France,

Actuellement, les 72 Missions Locales Ile-de-France accompagnent 165 000 jeunes dont 70 000 en premier accueil chaque année.

L’ARML-Idf adresse ce jour à la Ministre du Travail un courrier pour engager sereinement une discussion sur les moyens accordés à l’Ile de France qui permettra de trouver une solution de sortie de crise.

# Une nuit au lycée Galilée de Cergy

vendredi 22 février 2019

Une vingtaine de professeurs du lycée Galilée sont restés après leurs cours ce jeudi 21 février, participant à une nuit des lycées ( jusqu’à 23h), pour protester contre des réformes qui dégradent les conditions de travail et d’enseignement.
Après un temps de débat et une rencontre avec un collègue du lycée professionnel d’Epluches, lycée en grève cette semaine, la soirée s’est prolongée de façon festive.

# Signer la pétition de La CNRA pour la SURVIE des Radios Associatives

mardi 12 décembre 2017

Pétition adressée à :

•    Monsieur le Premier Ministre
•    Madame la Ministre de la Culture
•    Madame la Ministre du Travail
•    Monsieur le Ministre de l’Action et des Comptes publics
•    Monsieur le Ministre d’État, Ministre de la transition écologique et              solidaire, en charge de l’économie sociale et solidaire
•    Monsieur le Ministre de l’Éducation Nationale en charge de la vie               associative

La CNRA pour la SURVIE des Radios Associatives

# MERCREDI 18 OCTOBRE JOURNÉE NOIRE DES ASSOCIATIONS

mardi 17 octobre 2017

La FRAdIF soutient l’action du

« Collectif des associations citoyennes »

et appelle toutes les radios associatives d’Ile de France

à participer à la « Journée noire des associations »

mercredi 18 octobre

et au rassemblement unitaire à Paris 

à 18h au Panthéon – l’appel

Pour s’opposer à la suppression des emplois aidés et la précarisation généralisée du travail associatif

en parallèle du 12ème forum national des associations et des fondations

.

 

 

 

# Inégalités salariales, violences économiques : ça suffit !

mardi 8 novembre 2016

Le 24 octobre, plusieurs dizaines de milliers de femmes islandaises ont quitté leur travail à 14h38 et sont sorties dans les rues de la capitale. Elles protestaient ainsi contre les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes, de l’ordre de 18% en Islande.

Et en France, en 2016 ? A temps de travail égal (équivalent temps plein), l’Insee nous indique que les femmes sont payées 19% de moins que les hommes. A travail égal (même temps de travail, même métier, même responsabilité), l’écart est toujours de 8%. Les femmes, soit 51% de la population de ce pays, sont donc discriminées uniquement parce qu’elles sont nées femmes.

Le 7 novembre à 16h34, à l’initiative des Glorieuses, les femmes sont invitées à agir contre les inégalités. Osez le féminisme ! propose également de relayer 4 visuels d’interpellation.

61624e55-b02a-4d13-8552-fbc58625371c

À l’approche des élections présidentielles et législatives, que proposent les candidat.e.s pour réduire ces inégalités ? Combien sont-ils/elles à dire “ça suffit !” et à proposer des moyens concrets pour en finir avec ces inégalités ?

Plus d’info sur http://osezlefeminisme.fr/

Image

vendredi 5 février 2016