onair1

 

vumetre

# Plan de déconfinement du 11 mai

Le plan de déconfinement a été présenté par Edouard Philippe, à l’Assemblée nationale le 28 avril, et adopté par les députés à 368 voix contre 100. Une première phase, consistant en une fin du confinement et des attestations dérogatoires, sera mise en œuvre le 11 mai, suivi par une seconde phase le 2 juin. Voici les principales annonces du Premier ministre :

Tous les commerces, exceptés les cafés et les restaurants, peuvent rouvrir dès le 11 mai.

Les bibliothèques et petits musées pourront rouvrir dès le 11 mai, mais resteront fermés les grands musées, les cinémas et théâtres, les salles de concert et les salles polyvalentes. Dans les lieux de culte, les cérémonies restent interdites jusqu’au 2 juin. Les funérailles restent limitées à 20 personnes présentes.

Le port du masque ne sera pas obligatoire sauf au collège, pour les professionnels de la petite enfance et dans les transports en commun. Les opérateurs devront, « au moins pour les trois semaines à venir », « s’organiser pour permettre de respecter les gestes barrières » et les distanciations sociales. Le masque sera recommandé dans les commerces. Edouard Philippe assure qu' »il y aura assez de masques dans le pays pour faire face aux besoins à partir du 11 mai ». Il a ainsi promis « près de 100 millions de masques chirurgicaux »  par semaine et « près de 20 millions de masques grand public lavables », fabriqués ou importés en France.

Après le 11 mai, le télétravail doit être maintenu partout où cela est possible, explique le gouvernement dans son plan de déconfinement.

Toutefois, « si le télétravail n’est pas possible : les horaires décalés devront être encouragés, pour réduire au maximum la présence simultanée des personnes à la fois sur le lieu de travail et dans les transports.

le retour en classe se fera progressivement et sur la base du volontariat, les parents souhaitant continuer de garder leurs enfants à la maison seront automatiquement basculés en chômage partiel dès le 1er mai.

Il faudra fournir une attestation de l’école à son employeur pour justifier que l’établissement scolaire n’est pas en mesure d’accueillir son enfant et ainsi avoir droit au chômage partiel. Sinon, les parents devront poser des jours de congés.

Dans son plan de déconfinement, Édouard Philippe a annoncé plusieurs choses qui concernent les sportifs. Avec la suppression des attestations, les joggeurs pourront reprendre leurs habitudes, comme les cyclistes. Si les sports individuels sont encouragés, les activités collectives devront attendre. Tout comme les salles de sport.

Le premier ministre en appelle au « civisme » des Français

« Aucun plan, aucune mesure ne permettront d’endiguer cette épidémie si les Français n’y croient pas et ne le respectent pas ».

le gouvernement consulte ce jeudi 30 avril les partenaires sociaux sur les délicates modalités de retour au travail.

Edouard Philippe, les syndicats et le patronat vont tenter de savoir comment relancer l’économie française, sans déclencher une deuxième flambée de l’épidémie, redoutée dans les hôpitaux.

Selon le dernier bilan communiqué par la direction générale de la santé mercredi soir, plus de 24 087 personnes sont mortes du Covid-19 en France, soit 427 de plus en vingt quatre heures. 26 834 personnes sont toujours hospitalisées pour une infection au coronavirus, soit 650 de moins que la veille et 4 207 cas graves sont actuellement en réanimation. Un chiffre en diminution de 180, confirmant la tendance à la baisse de ces derniers jours.

ce soir la direction générale de la Santé dévoilera sa première carte de déconfinement, divisant la France en deux couleurs : les départements rouges ou les mesures resteront strictes et les départements verts où elles pourront être assouplies.

Le commentaires sont fermés.