onair1

 

vumetre

# Coronavirus : Déconfinement et les signes de la maladie

Le ministère de la Santé multiplie les messages de prévention pour rappeler les bons gestes à adopter en France et ailleurs face à cette épidémie mondiale.

Les quatre gestes à adopter

  1. Se laver régulièrement les mains (avec du savon et/ou solution hydro-alcoolique)
  2. Tousser dans son coude 
  3. Utiliser un mouchoir à usage unique 
  4. Malade : porter un masque jetable

Ce sont les conseils délivrés, dans un clip, le ministère des Solidarités et de la Santé, pour se protéger et protéger les autres face au coronavirus.

# « Au Coeur de la ville, Persan » écoutez notre émission en podcast, consacrée aux témoignages de femmes habitantes du quartier du Village

Habitantes du quartier « Le Village » depuis de très nombreuses années, ces femmes témoignent de leur vécu, de l’histoire de ce quartier …

# Reprise progressive des collectes de déchets verts

# Lundi 11 mai première semaine de déconfinement

C’est la fin de deux mois de confinement mis en place pour lutter contre le pandémie de covid-19.

Le Val d’Oise est l’un des départements où les passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 dépassent les 10 %, selon les cartes officielles de déconfinement.

Ce lundi 11 mai, la capitale comme le reste de la France commence son déconfinement lent et progressif,

les Librairies, opticiens, pressing, centres commerciaux de plus de 40 000 m² « pourront rouvrir » partout en métropole « sauf en Ile-de-France, a indiqué le ministre de l’économie, Bruno Le Maire.

Le Forum des Halles et les Galeries Lafayette resteront notamment clos au public.

Le sport sera à nouveau autorisé en plein air. Les déplacements jusqu’à 100 km autour du domicile sont autorisés, plus loin, il faudra présenter une attestation.

Le télétravail doit poursuivre quand il est possible, l’accès aux transports en commun en Ile de France pendant les heures de pointe sera réservé aux personnes disposant d’une attestation de leur employeur « ou ayant un motif impérieux de se déplacer », a précisé la ministre de la transition écologique, Elisabeth Borne, qui répond à une demande de Valérie Pécresse, présidente de la région et de l’instance organisatrice des transports Ile-de-France Mobilités.

Comme ailleurs, le port du masque sera obligatoire pour les passagers à partir de 11 ans, sous peine d’une amende de 135 euros.

Depuis la semaine dernière, la ville de Persan à commencé sa distribution gratuite de masques de protection à la population.

Au total 130 000 masques dont 60 000 en tissus réutilisables et 5000 pour les enfants ont été commandés.

Organisé par la municipalité en lien avec les pompiers et la gendarmerie de Persan, dans différents quartiers de la ville une distribution de masques pour répondre aux besoins quotidiens moins urgents, a débuter ce matin et ce poursuivra jusqu’à ce soir 20h.

Pour s’assurer du bon port du masque, sur le parking du Conservatoire Pierre-André NIESS Conseiller municipal, Délégué aux finances et au budget donne des recommandations et les précautions à prendre pour une protection efficace.

Et pour les persannais qui ne peuvent ou qui ne veulent pas se déplacer, une distribution en porte à porte sera organisé.

D’après les données fournies par Sante Publique France, la baisse se poursuit. On dénombre à ce jour dans la région Ile-de-France : 6.474 décès au total avec 24 morts ces dernières 24h.

Actuellement, 1.174 personnes sont en réanimation.

Le Val-d’Oise compte 815 hospitalisations et 617 décès

Après la Dordogne et la Vienne, un nouveau foyer de contamination au coronavirus a été détecté à Clamart dans les Hauts-de-Seine, au sein d’un foyer de jeunes travailleurs. Huit cas sont actuellement recensés.

# Plan de déconfinement du 11 mai

Le plan de déconfinement a été présenté par Edouard Philippe, à l’Assemblée nationale le 28 avril, et adopté par les députés à 368 voix contre 100. Une première phase, consistant en une fin du confinement et des attestations dérogatoires, sera mise en œuvre le 11 mai, suivi par une seconde phase le 2 juin. Voici les principales annonces du Premier ministre :

Tous les commerces, exceptés les cafés et les restaurants, peuvent rouvrir dès le 11 mai.

Les bibliothèques et petits musées pourront rouvrir dès le 11 mai, mais resteront fermés les grands musées, les cinémas et théâtres, les salles de concert et les salles polyvalentes. Dans les lieux de culte, les cérémonies restent interdites jusqu’au 2 juin. Les funérailles restent limitées à 20 personnes présentes.

Le port du masque ne sera pas obligatoire sauf au collège, pour les professionnels de la petite enfance et dans les transports en commun. Les opérateurs devront, « au moins pour les trois semaines à venir », « s’organiser pour permettre de respecter les gestes barrières » et les distanciations sociales. Le masque sera recommandé dans les commerces. Edouard Philippe assure qu' »il y aura assez de masques dans le pays pour faire face aux besoins à partir du 11 mai ». Il a ainsi promis « près de 100 millions de masques chirurgicaux »  par semaine et « près de 20 millions de masques grand public lavables », fabriqués ou importés en France.

Après le 11 mai, le télétravail doit être maintenu partout où cela est possible, explique le gouvernement dans son plan de déconfinement.

Toutefois, « si le télétravail n’est pas possible : les horaires décalés devront être encouragés, pour réduire au maximum la présence simultanée des personnes à la fois sur le lieu de travail et dans les transports.

le retour en classe se fera progressivement et sur la base du volontariat, les parents souhaitant continuer de garder leurs enfants à la maison seront automatiquement basculés en chômage partiel dès le 1er mai.

Il faudra fournir une attestation de l’école à son employeur pour justifier que l’établissement scolaire n’est pas en mesure d’accueillir son enfant et ainsi avoir droit au chômage partiel. Sinon, les parents devront poser des jours de congés.

Dans son plan de déconfinement, Édouard Philippe a annoncé plusieurs choses qui concernent les sportifs. Avec la suppression des attestations, les joggeurs pourront reprendre leurs habitudes, comme les cyclistes. Si les sports individuels sont encouragés, les activités collectives devront attendre. Tout comme les salles de sport.

Le premier ministre en appelle au « civisme » des Français

« Aucun plan, aucune mesure ne permettront d’endiguer cette épidémie si les Français n’y croient pas et ne le respectent pas ».

le gouvernement consulte ce jeudi 30 avril les partenaires sociaux sur les délicates modalités de retour au travail.

Edouard Philippe, les syndicats et le patronat vont tenter de savoir comment relancer l’économie française, sans déclencher une deuxième flambée de l’épidémie, redoutée dans les hôpitaux.

Selon le dernier bilan communiqué par la direction générale de la santé mercredi soir, plus de 24 087 personnes sont mortes du Covid-19 en France, soit 427 de plus en vingt quatre heures. 26 834 personnes sont toujours hospitalisées pour une infection au coronavirus, soit 650 de moins que la veille et 4 207 cas graves sont actuellement en réanimation. Un chiffre en diminution de 180, confirmant la tendance à la baisse de ces derniers jours.

ce soir la direction générale de la Santé dévoilera sa première carte de déconfinement, divisant la France en deux couleurs : les départements rouges ou les mesures resteront strictes et les départements verts où elles pourront être assouplies.

# Des collectifs très actifs dans Val d’Oise

Face à la pandémie du Covid-19 et aux besoins des personnels soignants, un collectif « Des blouses pour l’hôpital » s’est créé dans le Val-d’Oise.

Le collectif a décidé d’agir à la suite d’un appel d’urgence de l’hôpital de Pontoise et du centre d’urgence COVID-19 de Taverny sur les réseaux sociaux, en besoin d’équipements de protection.

Ce collectif, né de l’initiative de PME découpent les toiles, réalisent de la couture, réunit de nombreux bénévoles, des couturières bénévoles, plusieurs PME, des membres du CJD (Centre des Jeunes Dirigeants) et des FCE (Femmes Chef d’Entreprises).

Et pour produire en nombre, le collectif a lancer un appel aux dons pour acheter la matière première.

Vous pouvez faire un don sur www.lisaforever.org

Très actif également, le collectif jeunesse de Bezons vient en aide aux personnels soignants du Val d’Oise et des plus démunis.

Ils effectuent des livraisons de médicaments, et de repas à domicile préparer par des restaurateurs locaux.

Ce service gratuit de livraison à domicile pour les achats de première nécessité et livraison de repas aux personnes dans le besoin est gratuit.

Il vous suffit d’appeler entre 9h et 12h au 06 48 72 23 87.

# Services d’aides à la population persannaise pendant le confinement

AIDES SOCIALES ET HUMANITAIRES

Pour les personnes les plus vulnérables et les situations d’urgences :
-Service de portage de repas, service d’aide à domicile un service d’aide pour les courses pour les seniors, rdv téléphoniques avec les assistantes sociales.
CCAS : 01.39.37.48.89
Accueil Mairie : 01 39 37 48 80 (enterrement, CNI/Passeport urgent, services à domicile pour personnes âgées ou dépendantes, action sociale urgente)

La distribution alimentaire des Restos du Cœur fonctionne toujours sur l’antenne de Persan située au 2, rue Albert Leyge.
Les inscriptions ont lieu les mardis et jeudis matin entre 9h et 10h30-sur présentation de documents (ressources et charges).
Les distributions ont lieu les mardis et jeudis entre 13h30 et 16h30 (accueil dans le respect des règles de sécurité liées à la pandémie)
Responsable de l’antenne : Mme CHAPELIER Solange
solange.chapelier@free.fr
01 34 70 86 76


-La Croix Rouge de Beaumont sur Oise livre des denrées alimentaires de première nécessité, de produits d’hygiène et d’entretien, dès le lendemain, Livraison de médicaments au 09 70 28 30 00 (ouvert 7j/7 de 8h à 20h).
Des bénévoles sont disponibles à ce numéro pour toutes demandes d’information et sont à l’écoute des personnes dans le besoin.

AIDES A LA SANTE

Un centre de consultation Covid+ à ouvert ses portes à la Maison des associations de Beaumont sur Oise depuis le 30 mars pour soulager les services d’urgence et éviter les contaminations dans les cabinets médicaux.
Le centre reçoit uniquement sur RDV au 01 30 28 79 76 les personnes ayant des symptômes caractéristiques du Covid 19.

Les urgences psychiatriques restent ouvertes
Les CMP restent ouverts : pas de rendez-vous sauf pour les injections au 01.34.70.49.70
La PMI (Protection Maternelle et Infantile) de Beaumont est ouvert et accueil sur RDV au 01.34.33.59.01
Le standard du CMPP Enfant est ouvert du lundi au vendredi de 8 h 30 à 16 heures 00 et Les thérapeutes proposent des consultations à distance.
Contact : 01.34.70.18.40
Pour les cellules d’écoute psychologiques
Contact : 15
Ecoute ado : Permanences téléphoniques assurées
Contact : 01.39.37.14.00
Pour les associations d’entreaide en lien avec la santé mentale vous pouvez contacter le GEM (groupe d’entraide mutuelle) Le futur par mail ou téléphone UNIQUEMENT: gemlefutur@gmail.com ou 06.08.87.12.74

UNAFAM (Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques) est joignable par mail 95@unafam.org


Une plateforme de soutien psychologique pour les familles endeuillées par le covid 19 en ile de France est mise en place au 01 48 95 59 40 du lundi au vendredi de 10h à 17h
Par email: psychotrauma.avicenne@aphp.fr afin qu’un un professionnel vous rappelle.

AIDES FACE AUX VIOLENCES INTRA FAMILIALES

En cas de danger pour vous, une proche ou une voisine peut appelez la police ou la gendarmerie au 17 (24h/24, 7j/7).
3919 « Femmes Violences Information »c’est un numéro d’écoute anonyme et gratuit, accessible du lundi au samedi de 9h à 19h animé par la Fédération nationale solidarité femmes.
En cas de difficultés pour appeler en toute confidentialité contactez le numéro d’urgence 114 par SMS vous communiquerez par écrit avec un-e correspondant-e c’est gratuit et accessible 24h/24, 7j/7, ou utilisez le tchat sécurisé (24h/24, 7j/7) sur le site web de la plate-forme gouvernementale Arretonslesviolences.gouv.fr

Vous pouvez désormais donner l’alerte dans une pharmacie qui alertera tout de suite les forces de l’ordre. Si votre conjoint violent est présent, vous pouvez utiliser le code « Masque 19 » devant le pharmacien.
Si vous vivez des violences conjugales et que vous souhaitez fuir, appelez le 115 (hébergement d’urgence) et expliquez les violences que vous vivez.
Associations d’aide du Val d’Oise :

Du Côté des Femmes (95) – FNSF : joignable au 01 84 24 42 34 de 9h à 17h du lundi au vendredi.

CIDFF 95 propose un accueil téléphonique du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h au 01 30 32 72 29.

Pour le droit de la famille, droit du travail, conciliations. La Maison de la Justice et du Droit de Persan, vous propose d’effectuer vos démarches par courrier uniquement ou par téléphone du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h au 01 39 37 08.

AIDES A LA SCOLARITÉ & AIDES NUMÉRIQUES

Pour les primaires et leurs parents le PRE ( Programme de réussite éducative de la ville propose un soutien à la parentalité et à la scolarité au
01 39 37 48 90 – 07 68 26 68 66
Pour les collégiens et lycéens la MJC de Persan propose des impressions gratuites des documents envoyés par les enseignants et professeurs durant le confinement mais aussi tous documents en lien à la recherche de stage, d’emploi ou de démarches administratives pour les moins de 30 ans.
il suffit d’envoyer par mail vos documents à imprimer à l’adresse suivante jeunesse@mjcpersan.fr avec votre prénom et l’initiale de votre nom. les documents seront à récupérer à la boulangerie Le florentin de Persan les mercredis et samedis.
La Mjc propose également un accompagnement à la scolarité via Whatsapp, votre enfant sera mis en relation avec un animateur ASCO pour une durée maximale de 30 minutes par jour, en semaine. Vous pouvez dès à présent contacter Yohann, coordinateur de l’action, au 06 13 13 79 36.

Pour les démarches quotidiennes vous avez solidarite-numerique.fr
Pour l’accompagnement scolaire l’école à la maison du CNED / logicieleducatif.fr et lumni.fr

# Solidarité Covid-19 : une startup met en relation des étudiants et des personnes âgées confinées

Les initiatives de solidarité fleurissent pour aider les personnes âgées isolées.

Amélie Frély est une ancienne étudiante à Cergy, elle a décidée de mettre à disposition son réseau.

Elle met en relation des étudiants et personnes âgées en fonction de leurs centres d’intérêts et de loisirs en commun. Une expérience qui révèle des liens intergénérationnels tendres et émouvants, et très loin des clichés.

Léa étudiante en histoire, passionnée par la littérature ancienne, discute deux fois par semaine avec Christine, âgée de 86 ans.

Chloé aide une personne dépendante sur des petites tâches du quotidien et envisage de l’accompagner une semaine en vacances, lorsque la situation le permettra.

Benjamin, lui, est passionné de jeux d’échecs. Il a trouvé en Hugues, 91 ans, un partenaire expérimenté avec lequel il joue par téléphone.

Dans le Val d’Oise et partout en France, la startup Granny et Charly recherche encore des étudiants bénévoles www.GrannyCharly.fr

# l’association Entourage lance l’opération « Les Bonnes Ondes »

Soutenue par la Région île de France, l’association Entourage, qui lutte contre l’exclusion des personnes sans domicile fixe, lance des nouvelles actions face au Covid 19

Depuis 2016, l’association a développé le réseau citoyen de solidarité Entourage, qui permet aux habitants et aux sans-abri d’un même territoire de se découvrir, se rencontrer et s’entraider. Le réseau compte désormais plus de 100.000 membres.

Les personnes sans domicile fixe sont particulièrement vulnérables face à la maladie, et le confinement renforce leurs difficultés et leur isolement.

Le maintien du lien social est crucial, et même vital. Durant cette période de confinement, l’association a souhaité ouvrir ses dispositifs à toutes les personnes précaires ou isolées. Pour cela, elle fait connaître ses actions aux bailleurs sociaux, aux mairies et centres communaux d’action sociale, aux acteurs de l’insertion, mais aussi aux associations de personnes âgées ou aux Ehpad.

Voici les actions qui ont été mises en place par l’association Entourage face au Covid 19.

L’opération Les Bonnes Ondes : 3 ou 4 voisins se coordonnent pour appeler régulièrement des personnes isolées sur la durée du confinement.

  • L’animation, 3 soirs par semaine, des webinars de sensibilisation en ligne : pour sensibiliser les habitants et leur donner des conseils pour agir auprès des personnes sans-abri.
  • La plateforme d’entraide : près de 50 d’actions solidaires menées chaque jour par les membres du réseau.
  • Pour recevoir un appel : si vous vous sentez isolé et que vous voulez recevoir des appels réguliers de voisins bienveillants, envoyez votre prénom et votre code postal par SMS au 07 68 03 73 48 et vous serez rappelé rapidement par un membre de l’équipe.

# Le Val d’Oise face au Covid 19

Après la mise en place de son dispositif de crise le 25 février, le Conseil départemental du Val d’Oise et ses agents continuent d’être mobilisés pour répondre au mieux à la crise et prendre les décisions nécessaires pour le bon fonctionnement de la continuité du service public sur le territoire.

Le Département a réceptionné le 6 avril une commande de 51 200 masques. La distribution a été réalisée en priorité, dans les services et foyers pour personnes en situation de handicap, les EHPAD, résidences autonomie, services d’aide à domicile, l’aide sociale à l’enfance, les pompiers, les collèges qui accueillent les enfants du personnel soignant, les médecins de ville, les centres de consultation covid-19, les associations contre les violences faites aux femmes.

Depuis le 12 mars, le Département du Val d’Oise a procédé au prêt de plus de 500 tablettes aux familles de collégiens ne disposant pas d’outils informatiques à domicile. Ces tablettes ont été livrées, en trois vagues, dans 32 collèges REP, REP+ et SEGPA du territoire.

La période de crise que connaît la France et le confinement à domicile peuvent générer un terreau propice aux violences intrafamiliales. Une campagne de communication de sensibilisation réalisée en collaboration avec la préfecture du Val d’Oise a été lancée sur le territoire. Elle rappelle les différents numéros d’écoute, d’information et d’urgence pour les situations d’enfants en danger et de femmes victimes de violence.

Grâce à la mobilisation des makers bénévoles du territoire, le Département a pu récupérer plus de 500 visières de protection fabriquées avec une imprimante 3D et avec le soutien de la Ville de Taverny. Elles s’ajoutent également aux 250 visières apportées par l’Union des Maires du Val d’Oise. L’ensemble de ces visières de protection ont été distribuer dans les EHPAD du Val d’Oise.

# Emmaüs en danger : lancement d’un appel aux dons

Pour la première fois en 70 ans, Emmaüs lance un grand appel à la générosité du public pour ne pas laisser les plus fragiles retourner seuls et sans ressources à la rue.
En effet la crise sanitaire sans précédent qui frappe le pays les ont contraints à cesser l’essentiel de leur activités. Tous les compagnons et toutes les personnes en situation de pauvreté et d’exclusion aidés par Emmaüs sont aujourd’hui en danger.

# Civid 19 : La Croix Rouge du Val d’oise et la MJC de Persan font un appel au don

Pour répondre à la crise spécifique actuelle, la Croix-Rouge du Val d’Oise depuis plus d’un mois répond présente face à la crise sanitaire, économique et sociale engendrée par l’épidémie COVID-19.
Des transports COVID à la demande du SAMU ont
lieu chaque jour portant à 150 personnes prises en charge à ce jour. De plus, la Croix-Rouge de Val d’Oise apporte son soutien pouvant être matériel ou humain au centre médicaux COVID de Pontoise, Villiers le Bel, St Brice et Deuil la barre.
Depuis le 6 avril, un véhicule Croix-Rouge effectue les retours à domicile ou en centre d’hébergements des personnes sortant des centres hospitaliers.
Un centre d’hébergement a vu le jour à Goussainville pour les SDF du département, et ceux contaminés sont par ailleurs accueillis au centre de confinement d »Argenteuil.
La mise en place de l’opération de conciergerie solidaire lancée le 20 mars « Croix-Rouge Chez Vous » a permis de livrer 242 personnes en denrées alimentaires et médicaments
l’association appelle les entreprises du secteur agroalimentaire au don en se rapprochant du centre opérationnel de direction au 01 39 35 60 16 / cod95@croix-rouge.fr.
Toutes les unités locales du Val d’Oise sont mobilisées et mènent en plus de ces actions, des
opérations spécifiques à leur secteur comme c’est le cas à Persan.
La Maison des Jeunes et de la Culture en partenariat avec le restaurant « La Table Méditerranéenne », a lancer une cagnotte indépendante «papayoux»,
une action pour soutenir le personnel soignant des services d’urgence et de réanimation des hôpitaux de Beaumont-sur-Oise et de Pontoise, en leur distribuant gratuitement des repas froids et équilibrés, pouvant être réchauffés et mangés facilement à toutes heures de la journée.