onair1

 

vumetre

# La jeunesse persannaise au cinéma

Quand on veut on peut…le dernier projet de Kheiron « mauvaises herbes » en a fait vibrer plus d’un.On y retrouve dedans un jeune talent reconnue dans les rues de Persan Hakou Benosmane.

Waël, un ancien enfant des rues, vit en banlieue parisienne il a souvent fait des petites arnaques qu’il commet avec Monique, une femme à la retraite qui tient visiblement beaucoup à lui.
Tout va basculé le jour où un ami de cette dernière, Victor, lui offre,avec l’insistance de Monique, un petit job de bénévole dans son centre d’enfants exclus du système scolaire.
Waël se retrouve peu à peu responsable d’un groupe de six adolescents expulsés pour absentéisme, insolence ou encore port d’arme.

Dans Mauvaises herbes, Kheiron aurait pu indiquer « inspiré d’une histoire vraie », cependant il ne la pas fait car il a également laissé cours a son imagination. Selon le réalisateur je cite « Je suis surtout parti d’une matière que je connais. Les six enfants du film sont des cas authentiques, soit que j’ai observé en tant qu’éducateur,soit que mes collègues m’ont raconté,ou soit qui sont arrivés à des gens que je connais lorsqu’ils étaient adolescents. » fin de citation

Kheiron a été séduit par le talent du jeune Hakou Benosmane donc il lui a offert le rôle secondaire de son film « Mauvaises Herbes » .

Hakou Benosmane, jeune persanais rentre dans l’histoire du cinéma ,après la sortit du long métrage « Mauvaises Herbes » .

Ce n’est pas son premier film car il a déjà tourner dans « DIS-LEUR », D’Axel Boston , filmé à Persan en 2017 ,  « SOLEIL BLANC », un court métrage de Scott Noblet en 2018.

C’est un jour après la rencontre avec son agent , lors de une sorti en train pour se rendre a Strasbourg. Qu’il reçoit un appel décisif de son agent qui lui laisse deux options .Prendre le train pour Strasbourg et laisser passer sa chance ou prendre le suivant et traverser Paris a la rencontre du réalisateur pour le convaincre que ce rôle était fait pour lui !

Le soir même Kheiron , le réalisateur lui téléphone pour lui confirmer qu’il est engagé . En quelque jour Hakou doit apprendre les réplique des Karim (son personnage) même sil n’a qu’un rôle secondaire , il prend un plaisir immense a faire l’acteur et « apprendre sur le tas » exprime-t’il !

Après ce fabuleux tournage Hakou na pas le temps de se reposer car il décroche son bac en septembre en enchaînement le tournage de MON FRÈRE , de Julien Abraham , bientôt en grand écran , un autre film de Cédric Klapisch qui sortira aussi prochainement . Il continue les castings , il confie à la presse qu’il rêve de jouer pour des séries américaines .

Il pense aller s’installer a l’étranger pour maîtriser l’anglais et l’espagnol . Et peut-être même faire du mannequinat pour gagner sa vie en attendant les tournages.

Le jeune persannais sait aussi qu’il peut compter sur ses proches amis famille pour garder les pieds sur terre !

Article de Valéria Fernandes Rodrigues et Rafaela Fernandes Silva journalistes stagiaires.

Le commentaires sont fermés.